samedi 29 novembre 2008

Il faut 10 000 heures pour être un génie, et du violon en slow motion.

La pratique avancé d'un instrument musical pousse le corps humain dans ces derniers retranchements. Des heures de pratiques sont nécessaires pour être un leader dans son domaine. Combien ?

A peu près 10 000 heures, d'après une étude de l'Académie de Musique de Berlin, sur les violonistes. Ca correspond à 3 heures par jours pendant 10 ans. Et c'est valable aussi bien pour les sportifs que les joueurs d'échec.

Une étude montre que les musiciens, comme Nigel Kennedy ont passé au moins 10 000 heures pour arriver au top de leur discipline.

A propos des 10 000 heures, le neurologist Daniel Levitin disait à la BBC :
It seems it takes the brain this long to assimilate all it needs to know to achieve true mastery.
Charlie Parker, LE saxophoniste de jazz (be-bop) par excellence, les a passées en moins d'année, mais en faisant dans les 8-10 heures par jour.

Pareil, pour les Beatles, qui lors de leur début jouaient 8 heures par nuit, 7j/7 quand ils étaient à Hambourg.

Quand ils ont connu le succès, ils avaient déjà joué 1200 fois - plus que la plupart des groupes modernes pendant toutes leur carrière.

Et donc au bout de 10 000 heures, voilà le genre de trucs qu'on peut faire :

Les doigts de Heifetz en slow motion.


Impressionant, non ?

Heifetz est un violoniste russe naturalisé américain, né en 1900 en lituanie, qui a eu une grande influence sur le violon du XXe siècle. C'est lui qui a demandé à voir sa main au ralenti.

Pour moi, c'est vraiment la preuve de la supériorité de l'acquis sur l'inné.

Et vous, vous pensez que certaines personnes naissent avec un don ?
Ou vous êtes convaincu de la valeur du travail ?
Dites le dans les commentaires !

3 Commentaires. Cliquer ici pour en écrire un !:

Floralou a dit…

Un don ? Peut-être.

Celui d'une facilité à assimiler plus rapidement les informations. Car c'est avant tout du travail, effectivement.

J'aimerais qu'Heifetz ait aussi filmé sa technique d'archet au ralenti ! Autant l'on a tendance à ne voir que les doigts de la main gauche chez les instrumentistes à cordes, autant vous pouvez regarder la même vidéo en regardant la main droite !
Voyez comme il peut jouer sur un demi-millimètre ou sur tout l'archet, comme l'attaque est précise, "à la corde",comme le coude, l'épaule, participent à tout ça !...

Maitriser son archet est beaucoup plus subtil qu'il n'y parait.

Le travail de la main gauche est un peu comme des mots de vocabulaire que l'on apprend. Au bout d'un certain temps de pratique, ça roule.

Celui de la main droite est nettement moins évident. Il ne suffit pas de poser l'archet sur l'instrument pour que ça sonne...
Il faut trouver la pression, la place de l'archet où jouer chaque note, quelle partie du corps permet d'avoir le juste son sur telle note, ... Il n'y parait pas mais c'est tout le corps qui participe pour chaque note, et maitriser la technique d'archet est à mon sens le plus grand travail d'un violoniste/altiste/violoncelliste !

Quant à la coordination des deux mains...!

Au boulot !! (il me reste environ 9 000 heures de travail, merci de me rassurer !!! ;) )

Factran a dit…

Mais non ! t'en fait pas ! de toute manière, les 10 000 heures, c'est faire de la musique 2-3 heures par jour pendant c'est une dizaine d'année, je suis sur que t'en es pas loin, là !

Anonyme a dit…

moi je viens juste de commencer le violon aujourd'hui, il me reste donc 9999,5 heures à faire.

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.